manager et covid-19
Publié le 3 min

Les managers mis à l’épreuve dans “l’entreprise masquée”

Pierres angulaires de la relation entre l’entreprise et les salariés pendant le confinement, les managers sont aujourd’hui mis à l’épreuve d’une façon plus complexe. Entre retour sur site, télétravail et mesures sanitaires, comment gèrent-ils la situation ? Quelles qualités faut-il pour y faire face ? Analyse et décryptage.

Manager comme jamais

« Manager, c’est s’adapter », déclare Carole Thybaut, experte en « nouveaux départs » et executive coach en management interculturel chez 16h44. Pour Scott Adams, auteur du livre Les gourous du management : « le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation, mais de supprimer les obstacles ».

Mais alors quelles qualités faut-il pour jouer sur tous ces tableaux ?

Pour Gabriel[1], manager dans une PME parisienne, distiller son savoir-faire au cœur de l’entreprise masquée demande « beaucoup d’agilité… Il faut comprendre et cerner les risques, les enjeux psychologiques de l’ensemble de l’équipe, aussi disparate en personnalités soit-elle. Sans oublier la mission collective et principale de l’entreprise », nous confie-t-il, avant d’ajouter : « que ce soit de manière individuelle ou collective il faut être à l’écoute des différentes réactions que peuvent avoir les salariés, s’adapter constamment, notamment autour des demandes de télétravail et faire en sorte de garder son sang-froid pour ne pas tomber dans la psychose ».

Créer de nouvelles opportunités…

Le rapportManager dans un contexte de post-crise Covid-19 : comment anticiper et accompagner ses équipes et la reprise d’activité”, écrit par le réseau des conseillers en organisation du travail et conduite du changement RH du ministère de l’Action et des Comptes Publics, indique dès son introduction qu’« en chinois mandarin, le mot « crise » signifie « danger » et « opportunité, occasion » ». Une dualité qui rejoint fortement la réalité du terrain.

Une analyse partagée par Gabriel :

« c’est une période propice pour adopter la philosophie « test and learn ». Mettre en place une nouvelle dynamique d’équipe, de nouveaux outils, de nouveaux rendez-vous. En profiter pour améliorer la répartition des tâches, l’animation d’équipe et ainsi éviter le travail en silo et son côté rigide ».

Une philosophie applicable à échelle réduite, selon Courrier cadres, et qui permet de sortir de sa zone de confort, notamment celle établie pré-Covid.

… et une nouvelle dynamique

Cédric Russo, senior brand experience manager chez Suntory, nous indiquait le besoin des jeunes de reprendre les rênes de l’entreprise : « ils sont motivés, veulent organiser des activités et trouver des solutions à la crise vécue en interne ».

Pour Gabriel, « la présence physique est importante pour créer cette nouvelle dynamique et maintenir la cohésion d’équipe ». Non sans s’adapter aux demandes des salariés et à leur poste de travail. Et ne pas perdre contact lors de ces rotations, « en utilisant notamment des outils non intrusifs comme Slack », indique notre manager.

Mais cette nouvelle dynamique ne s’arrête pas là. Outre la mise en place de teams buildings digitaux pour les personnes en télétravail, comme les blind tests ou autre loup garous, le rapport du réseau des conseillers cité précédemment indique qu’il faut mettre en confiance le salarié dès la reprise.

Pour cela, des réunions d’échange, l’organisation de retour d’expérience du service, des mesures pédagogiques afin d’expliquer les mesures et changements, sans oublier des ateliers « wold café » présenté par le rapport comme une « méthodologie de discussion entre acteurs permettant, en intelligence collective de faire émerger d’un groupe des propositions concrètes et partagées par tous » et « l’arbre à personnages », via le lequel les salariés peuvent s’identifier à l’attitude d’un personnage présent dans un groupe afin de répondre à une question posée en amont et ainsi se confier sur ce qui a motivé son choix.

Tout cela pousse les collaborateurs à s’ouvrir…à leurs collègues directs et à leur manager. Pour que celui-ci puisse s’adapter et supprimer les obstacles ?

[1]non modifié
Vous allez aimer