Publié le 1 min

Le Confiné Libéré avec La Table de Cybèle: « Un mètre entre chaque table ? Je ne réouvre pas »

Dans cette nouvelle chronique du Confiné Libéré, David Abiker interviewe Cybèle et Frank Idelot, propriétaires de La Table de Cybèle sur la réouverture des restaurants et l’impact des mesures sanitaires à appliquer.

Cybèle et Frank Idelot sont propriétaires de deux restaurants. L’un à Boulogne-Billancourt, l’autre à Gambais, dans les Yvelines. Comment organiser la distanciation physique dans les établissements? Comment assurer une convivialité lorsque les serveurs sont obligés d’être masqués? Le déconfinement a-t-il un impact sur la gastronomie? C’est à toutes ces questions soulevées par la réouverture des bars et restaurants, depuis le 2 juin, que ce couple de restaurateurs répond.

En effet, Cybèle et Frank doivent faire face à deux situations bien différentes. Leur restaurant Yvelinois avec chambres d’hôtes peut rouvrir mais seulement partiellement contrairement à leur bistrot de Boulogne-Billancourt, situé dans le quartier d’affaires, qui ne rallumera pas les fourneaux avant septembre.

Pour le bistrot de la région parisienne, un mètre entre chaque table suppose une division par deux du nombre de couverts. Autant dire qu’un chiffre d’affaire divisé par deux, à charges patronales constantes, empêche la réembauche et la reprise du travail. Reste le restaurant gastronomique, avec chambres d’hôtes dans les Yvelines qui peut lui réouvrir seulement partiellement puisqu’on peut servir des hôtes mais pas des clients (en salle)… Les voies de l’administration française sont impénétrables.

N’empêche, pour Cybèle, américaine, lorsqu’on est restaurateur, mieux vaut vivre la crise sanitaire en France où l’on est un peu plus aidé qu’aux Etats-Unis.

Vous allez aimer