Déconfinement : vers quelle nouvelle organisation du travail allons-nous ?
Publié le 4 min

Déconfinement : vers quelle nouvelle organisation du travail allons-nous ?

L’apparition puis l’expansion brutale du Covid-19 ont bousculé l’organisation de nombreuses entreprises de manière inédite. Ces dernières ont dû s’adapter et trouver rapidement des solutions qui leur permettraient de maintenir totalement ou partiellement leur activité. Sans surprise, le télétravail et le management à distance se sont imposés et sont devenus une forme de norme en matière d’organisation du travail.

Quelles traces le confinement va-t-il laisser sur l’organisation du travail en entreprise ? Quels changements les entreprises devront-elles apporter ? Le retour à la normale est-il possible ? Le point.

Vers une nouvelle organisation au sein des espaces de travail

Le déconfinement ne marquera en rien un retour à la normale pour les entreprises. En effet, l’accueil des collaborateurs dans les locaux ne pourra se faire dans les mêmes conditions qu’auparavant. Les dirigeants devront s’employer à la réorganisation de leurs espaces de travail et à l’adoption de nouvelles habitudes.

Cela passera par :

  • L’implémentation de nouveaux dispositifs de prévention

Les employeurs sont tenus d’assurer la protection physique et mentale des salariés. Conformément aux mesures gouvernementales de déconfinement, ils devront mettre en place des dispositifs visant à limiter la propagation du Covid-19 parmi les collaborateurs et ce, de manière durable. Il faudra penser à :

  • L’évolution de l’aménagement de l’espace de travail

L’espace de travail doit être réorganisé afin de permettre aux collaborateurs de travailler sereinement. Espacement des postes de travail, répartition des collaborateurs dans les différentes pièces, installation de barrières physiques (cloisonnement), disposition des salles de réunion… tout doit être repensé et optimisé.

  • L’instauration de mesures sanitaires plus strictes

Nettoyage et désinfection des locaux au quotidien, contrôles de températures, régulation des déplacements, accueil de personnes extérieures, mise à disposition de gel hydroalcoolique et de savon, fourniture de masques de protection : le déconfinement et le réinvestissement de l’espace de travail devront rimer avec précautions. Les employeurs sont tenus de mettre en place des solutions pour que l’environnement de travail soit le plus sain possible. Ils devront régulièrement communiquer sur ces dernières et faire en sorte qu’elles soient adoptées et respectées par chacun, en tout temps.

  • Une autre gestion des temps de présence

Pour beaucoup d’entreprises, le confinement a permis d’expérimenter le télétravail et de découvrir qu’il était fréquemment possible de décentraliser certaines activités sans nécessairement perdre en efficacité. Il est difficile d’imaginer que ce mode d’organisation du travail disparaîtra du quotidien des entreprises.

Celles qui le peuvent, doivent s’efforcer de le maintenir, au moins de manière partielle, et d’éviter de faire revenir la totalité de leurs équipes à plein temps. Les temps de présence entre les murs de l’entreprise et la rotation des équipes sont à repenser en profondeur (Qui doit être présent ? À quels moments ? En même temps que quels collaborateurs ?).

On notera que le télétravail ne doit pas nécessairement prendre place au sein du domicile des salariés. Il faudra se pencher sur la pertinence de l’utilisation de tiers lieux tels que les espaces de coworking, les espaces de co-meeting ou encore les bureaux mutualisés.

Cette organisation doit pouvoir durer dans le temps dans la mesure où le risque de reconfinement n’est pas à exclure. D’autres crises graves peuvent survenir dans le futur.

astuce-visio

Bon à savoir

Que les entreprises l’acceptent ou non, le télétravail va certainement continuer à s’imposer dans de nombreux cas. La réorganisation des espaces de travail en vue de respecter les préconisations officielles en matière de distanciation conduira de fait à une diminution du nombre de postes de travail disponibles à un instant T.

Quelles évolutions pour le management ?

La crise sanitaire a contraint les entreprises à revoir revoir leurs méthodes de management. Le confinement a obligé de nombreux managers à évoluer vers un management priorisant l’autonomie et la responsabilisation des équipes, indépendamment de leurs inclinations personnelles.

Après le confinement, il sera primordial d’aller plus loin dans la réorganisation du travail. Une réflexion de fond doit être menée par les managers sur de nombreux points comme :

  • Les horaires de travail, qui peuvent être plus souples et n’ont pas      nécessairement vocation à être les mêmes pour tous.
  • Le  choix du télétravail. Il faudra envisager le fait qu’au sortir de la crise,  certains collaborateurs souhaitent plus de flexibilité dans la manière d’organiser leur travail au quotidien. Il s’agira de trouver les meilleurs compromis entre maintien des performances et amélioration de la qualité de vie de chacun.
  • L’utilisation des outils collaboratifs permettant le travail à distance, qui méritent parfois des ajustements après des choix effectués dans l’urgence.
  • La recréation du lien social entre les individus. Les contacts physiques vont continuer à être limités pendant une période indéterminée. Les managers devront s’employer à trouver des solutions durables pour maintenir la cohésion des équipes et l’engagement de chacun (Quelles sont les nouvelles routines et les rendez-vous à créer ? Comment préserver le sentiment d’appartenance à l’entreprise ?)
  • L’organisation des réunions. Qu’elles soient physiques ou réalisées en visioconférences, elles devront être plus efficaces.  

Une chose est sûre : les entreprises ne manqueront certainement pas de sujets de réflexion au cours des mois à venir.  

Vous allez aimer